logo ED
slider slider slider slider

Edito du mois de mai
Une véritable opposition avec de faux arguments ou l’arbre qui cache la forêt

Le mois de mai est traditionnellement favorable aux grands évènements dans notre pays. Celui-ci va-t-il confirmer les traditions de contestation parfois justifiées ou de révoltes corporatistes ?

La réforme du collège (dont il faut rappeler qu’elle a été approuvée au CSE) et la présentation des projets de nouveaux programmes de cycle 2, 3 et 4 (donc soumis à consultation) ont provoqué une levée de boucliers de la part des mêmes personnalités, groupes de pression ou syndicats qui s’étaient opposés aux réformes de 1992, de 1998, de 2005 et qui plus récemment résistent à la refondation de l’école approuvée par l’assemblée nationale et l’écrasante majorité du CSE.

Sous couvert d’en appeler à nos « racines » historiques, à la nécessité de former les futures générations à l’esprit critique que seuls le latin, le grec et l’allemand seraient susceptibles d’assurer, on dissimule mal la défense d’intérêts corporatistes. Ceux qui ont lu le projet ont compris que ces enseignements n’étaient pas du tout menacés. Derrière tout un ensemble d’arguments spécieux, éculés, apparaît en fait le refus de promouvoir une école plus égalitaire, en mesure de lutter contre l’effet des inégalités sociales et culturelles. Le désir pervers de confisquer l’école publique au bénéfice d’une caste d’intellectuels privilégiés cache de surcroît une méconnaissance abyssale du fonctionnement réel des établissements scolaires. La réforme proposée ne menace pas les enseignements. Elle substitue à une architecture générale qui cloisonne les groupes par le jeu des options, un modèle sous forme de parcours qui assure la diversité sans trop de risques de ségrégation interne.

Il s’agit d’un problème grave posé à nos gouvernants et qui engage non seulement l’avenir d’un projet pour la fin de la mandature mais le pays tout entier et pour de nombreuses années. Va-t-on satisfaire cette poignée d’intellectuels médiatiques qui disposent, semble-t-il, de tous les moyens pour se faire entendre ou courageusement débattre pour lever les craintes des acteurs de terrain qui aspirent à une (...)

Lire la suite

Focus sur ...

Face au débat médiatique que la réforme du collège suscite, Marie-Claude Cortial, présidente d’Education & (...)

La réforme du collège portée par la ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, est accusée de (...)

Tous les enseignants ne sont pas opposés à la réforme du collège ! Partageons et signons la pétition mise en (...)

Le colloque annuel d’Education & Devenir a eu lieu du 13 au 15 mars 2015 au Collège La Tourette à Lyon (...)

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES

Partenaires :
logo aede logo afae logo cape logo crap logo fcpe logo ligue logo ozp logo touteduc