Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
Jacques FRASCHINI : projet et rationalisation - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider

Le projet pédagogique : un outil de rationalisation au service de qui ?

Toute pédagogie, et d’où qu’elle vienne, ne vaut que par les avancées qu’elle procure au bénéfice des en-fants. Et non par ses fonctions d’entretenir la relation hiérarchique et de rationaliser a postériori. Car ratio-naliser revêt au moins deux sens :
• « Organiser un processus de manière à accroître son efficacité. »
• « Donner à quelque chose une explication rationnelle, logique. »

D’un point de vue professionnel, on pourra retenir que rationaliser revêt une fonction bivalente, suivant que le processus intervient avant, pendant ou après la conception de l’action : car il s’agit alors soit de de cons-truire …soit de justifier.

Intervenant en amont, rationaliser va être un processus qui va tenter de construire l’action afin qu’elle soit la plus efficiente possible.

Intervenant en aval, rationaliser devient alors un processus de normalisation, au service de la hiérarchie qui peut y trouver là une auto-justification à sa propre existence, sans que cela n’ait une quelconque utilité quant aux actions menées. Le projet pédagogique devient alors un outil au seul service de l’Institution.

Ainsi de la Pédagogie Par Objectif qui, quand elle s’applique à un projet pédagogique, peut se révéler :
• soit fondatrice quand elle précède et motive la construction de l’action ;
• soit contributive quand elle fait évoluer une construction pré-existante par une démarche dialectique (au sens hégélien du terme ) ;
• soit normative quand elle n’a que d’autre effet que d’inciter à répondre aux exigences institutionnelles, dans le simple but d’ « avoir la paix »...
Dans de nombreuses écoles, on pourra constater combien d’enseignants disent qu’ils ont d’abord une idée, sur laquelle ils plaquent ensuite des objectifs pédagogiques dans une démarche de rationalisation a postério-ri… Soit parce qu’ils sont conditionnés depuis toujours à la Pédagogie Par Objectifs, soit parce qu’ils sont contraints de répondre à la demande institutionnelle. Pourtant il semble de simple bon sens qu’une pédago-gie telle la PPO, si elle se veut constitutive d’une Identité professionnelle, se devrait relever d’une démarche fondatrice ou contributive plus que d’une démarche normative.

Un projet pédagogique construit a postériori ne constitue donc en rien la garantie d’un professionnalisme de l’action. Et l’exiger pour s’en contenter pose donc question car il s’inscrit alors dans une idéologie qui fait assumer au seul enseignant les contradictions entre la loi et la réalité. Ainsi quand on exige des enseignants qu’ils produisent du discours pour justifier leur projet, alors que celui-ci est déjà intuitivement clair, structuré par le contexte, on entre dans un processus d’infantilisation, méprisant parfois, et qui pose que c’est en exigeant d’eux qu’ils produisent du discours pédagogique, qu’ils feront preuve de plus de professionnalisme dans leurs pratiques.
… En niant par là-même toute l’expérience vécue qui fait que l’on acquière une conviction intime de ce qui est juste, pertinent.
… En assurant donc la promotion d’une idéologie qui n’a pour autre but que l’hégémonie du discours sur l’expérience et le vécu.
… Et qui fait de la pédagogie à la française, une pédagogie des plus prétentieuses … avec les résultats que l’on peut objectivement constater lors de comparaisons internationales.

Jacques FRASCHINI papa.jack@free.fr

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES