Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
Françoise STURBAUT, nouvelle présidente d'Education & Devenir - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider

Les traditionnelles "journées d’automne" d’Éducation & Devenir à Villeneuve-lez-Avignon, du 16 au 18 octobre, ont vu l’élection d’une nouvelle présidente. Interview


ToutEduc : Marie-Claude Cortial, présidente d’Éducation & Devenir passe le relais à Françoise Sturbaut. La femme serait-elle le devenir de l’Éducation… ?

Marie-Claude Cortial : Je suis arrivée il y a 5 ans comme présidente. La grande qualité de l’association c’est qu’elle s’adapte aux temps présents, et beaucoup de choses ont changé grâce à la militance des adhérents. On a pris le temps de réfléchir à nos modes de communication, même si nos valeurs sont toujours les mêmes. L’une de nos adhérentes disait hier : "Chez nous on croit toujours que c’est possible !" Je pense que c’est ça qui est important, bien que le contexte soit difficile : on croit toujours que des choses sont possibles.

ToutEduc : Quels éléments forts retenir sur ce qu’E&D a apporté au paysage éducatif français ?

Marie-Claude Cortial : Nous voulons une école plus juste et plus égalitaire, et nous soutenons les réformes même si nous les trouvons encore insuffisantes. Nous y croyons profondément. Nous pensons aussi que l’établissement scolaire est le lieu de tous les possibles et que c’est un collectif. Chacun est engagé pour la réussite des élèves, c’est absolument fondamental.

ToutEduc : Au moment de passer le relais aujourd’hui, deux mots sur la dynamique de l’association.

Marie-Claude Cortial : On travaille vraiment de manière collective, et c’est très important car les associations sont fragiles en ce moment. La mutualisation a encore davantage permis de faire passer ses valeurs. Je crois profondément que dans ces 5 années, ce qu’on a commencé à faire, et que Françoise Sturbaut va poursuivre, c’est le réseau, le maillage avec les autres, la mutualisation des forces avec les associations qui ont les mêmes finalités. Nous appartenons à plusieurs collectifs, le CAPE, le collectif des associations partenaires de l’École, mouvements d’éducation populaire, ce que nous sommes, et mouvements de réflexion sur la pédagogie ; nous faisons aussi partie du Groupe progressiste (CRAP, SE-UNSA, SGEN-CFDT, FCPE), et nous sommes en convention avec la Ligue de l’Enseignement, ainsi qu’avec le CRAP, grâce auquel nous bénéficions de la librairie en ligne, ce qui nous a permis de développer la ventes de nos publications. Nous sommes liés aussi à l’AFAE (Association française des acteurs de l’éducation) pour des manifestations.

ToutEduc : C’est un professeur qui passe le relais à un proviseur ?

Françoise Sturbaut : Oui mais la proviseure est une ancienne professeure, donc tout va bien…

ToutEduc : Au moment de la prise de fonction, qu’est-ce qui apparaît comme priorités, chantiers,.. ?

Françoise Sturbaut : Faire mieux connaître nos propositions, nos idées, nos réflexions, véritablement développer un réseau, car comme l’a dit Marie-Claude Cortial, la notion de militance a changé, on est davantage dans une société de réseau. Donc il est important que nos idées et ce qui se fait dans les établissements - en mettant toujours bien l’élève au centre, en tous cas au centre de nos préoccupations professionnelles -, soient visibles sur les réseaux, et puissent amener des discussions, des réflexions et des changements pratiques, puisque le but est bien là. Lorsqu’on voit la difficulté à changer quoi que ce soit dans l’Éducation nationale, on se dit qu’il faudra … beaucoup de travail !

ToutEduc : E&D, c’est réservé aux professeurs, aux proviseurs ,.. ?

Françoise Sturbaut : C’est peut-être là une de nos spécificités, qui nous est chère et que l’on veut développer : nous avons parmi nos adhérents des professeurs, des CPE, des chefs d’établissements,… Par rapport à nos associations partenaires et amies, le CRAP qui est pour 99% tourné vers les enseignants, l’AFAE, où la plupart des adhérents sont des cadres (chefs d’établissements et inspecteurs), nous avons les deux. Il faut absolument que nous soyons plus visibles au niveau des enseignants pour vraiment développer cette richesse interprofessionnelle.

ToutEduc : Un mot sur les principales productions.

Françoise Sturbaut : D’une part nos Cahiers : chaque année nous éditons 4 cahiers thématiques. Le dernier "Qu’est-ce qu’un élève ?" ; avant : "Le pouvoir d’agir". "Le métier d‘enseignant", "Faire confiance", "Peut-on encore parler d’éducation prioritaire ?",… D’autres part, des manifestations nationales car le présentiel c’est important ! Nous avons un colloque national. Le dernier était à Lyon en mars 2015 sur "Le pouvoir d’agir dans l’École. Faire réussir les élèves". L’année prochaine, il aura lieu du 11 au 13 mars 2016 au Lycée d’Alembert à Paris sur le thème "Quels professionnels pour les élèves d’aujourd’hui ?". Et nous organisons aussi les journées annuelles d’Avignon pour l’ensemble des adhérents. Pour ces dernières (17-19 octobre 2015) nous avons invité une enseignante et formatrice, Laurence De Cock, et Roger-François Gauthier, professeur des universités, Inspecteur général, expert international, membre du CSP, sur la problématique de la réforme des collèges et plus particulièrement la notion de disciplines. Cela nous permet de réfléchir sur des questions de fond, et de nous retrouver, d’avoir une association vivante et dynamique.

Avec l’aimable autorisation de Touteduc.

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES