Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users5/r/rebaudclaude/www/eduETdev_fr/config/ecran_securite.php on line 245
Penser "autrui" : l'exposition "Frontières" (musée de l'histoire de l'immigration) peut y aider - [Education et Devenir]
logo ED
slider slider slider slider slider

Avec l’aimable autorisation de ToutEduc. Paru le vendredi 16 novembre 2015.

Les questionnements des élèves après les crimes commis à Paris vendredi soir porteront vraisemblablement aussi sur la question des identités. ToutEduc vous propose un "focus" sur l’exposition, "Frontières" qui vient de s’ouvrir au Musée national de l’Histoire de l’immigration et sur les ressources pédagogiques que propose l’établissement du Palais de la Porte dorée à Paris. Comme le notait Hélène Orain, sa directrice générale, lors son inauguration, trois jours avant les attentats : "En questionnant l’histoire et l’actualité des frontières, le musée remplit sa mission éducative et citoyenne qui est d’interroger les représentations et de favoriser la connaissance des processus migratoires pour changer les regards."

Dans le catalogue de l’exposition, Alexandra Novosseloff ajoute : "La construction des murs de séparation s’est accrue. Certains géographes en identifient aujourd’hui plus d’une cinquantaine s’étendant sur plus de 20 000 km.(..) Il existe des frontières sans mur, des murs sans frontière et des murs en attente de frontière". Lorsqu’en 2011, l’idée a germé, personne n’imaginait à quel point, comme le relève Benjamin Stora, historien et président du conseil d’orientation du Musée, "les frontières reviennent à l’ordre du jour plus que jamais !" Que l’on songe aux 60 millions de réfugiés dans le monde et aux 30 000 migrants morts ou disparus depuis 1990, ce nombre passant de quelques personnes jusqu’en 1995, à 500 en 2000, pour atteindre 3 500 en 2014, et combien en 2015 ?

Depuis le mur d’Hadrien

Selon une approche géopolitique et chronologique, l’exposition interroge la profondeur du champ historique avec le mur d’Hadrien ou la Grande muraille de Chine, et progresse selon des échelles descendantes : Monde, Europe, France, frontières externes et internes. Rejetant une idée reçue, Michel Agier observe que "la mondialisation n’a pas supprimé les frontières, elle les a au contraire multipliées, et aussi déplacées, disséminées, modifiées". "Espace de l’entre-deux, pour Yvan Gastaut, l’un des deux commissaires, la frontière est multiple, juridique, géographique, imaginaire, à distance, assortie de murs, de camps de prisons et de morts. Mais elle peut aussi libérer ceux qui demandent l’asile (..) . Les catégories de migrants sont devenues plus floues qu’il y a 60 ans au moment de la Convention de Genève de 1951 sur les réfugiés. En 1990, la Convention sur les droits de tous les travailleurs migrants et de leur famille n’a été signée que par 48 pays…tous du Sud." Pour B. Stora, "la situation est entièrement nouvelle avec l’effondrement d’états, voire de nations (Syrie, Lybie, Irak..) ."

Ces problématiques difficiles sont abordées dans les programmes scolaires, au CE2, CM1, CM2 (le territoire français dans l’Union européenne, les frontières de la France et les pays de l’Union européenne) ; en 4e (les mobilités humaines) ; en 3e (l’immigration dans la société française ; les mobilités spatiales et les flux migratoires internationaux) ; en 2nde GT (regards sur l’Autre et sur l’Ailleurs), en 2nde professionnelle (les dynamiques socio-spatiales dans l’Union européenne), en 1re STMG (l’immigration et la société française de l’entre-deux-guerres ; Europe, Europes : un continent entre unité et diversité) ; en 1re ST2S (L’espace Schengen : de nouvelles frontières pour la France ? ; en Terminale générale (Autrui)...

L’exposition propose des ressources pédagogiques et éducatives en ligne pour aider les enseignants : dossier enseignants, ateliers pédagogiques, fiches débats, recueil de textes littéraires, définitions de mots et expressions, vidéos, sélection de podcasts et d’articles, etc… Des partenariats sont noués avec le Musée dauphinois, le Musée de Corse, le Musée de Modane, le Musée Lorrain, le Musée d’Aquitaine, le Musée d’Histoire de Nantes, le Centre d’Histoire de la résistance et de la déportation de Lyon...

Exposition Frontières jusqu’au dimanche 29 Mai 2016 au Palais de la Porte dorée (Paris).

Claude Baudoin
ToutEduc et membre du CA d’Education & Devenir

barre

ACCES DES ADHERENTS

se connecter

(accès privilégié à nos
cahiers et publications)

MENTIONS LEGALES