Education et Devenir

Quels sont les métiers qui rapportent en auto entrepreneur?

Un auto-entrepreneur peut se définir comme étant une personne compétente, douée d’un savoir et d’un savoir-faire, qu’il met au service de la société, en fonctionnant à titre indépendant. Cela implique qu’il ne connaît pas de supérieur hiérarchique, et ne dépend à priori d’aucune instance supérieure. Le tout dépendra du métier qu’il exerce et des restrictions qui y sont rattachées. Mais de manière générale, pour gérer une entreprise, il faut savoir mener ses employés/collaborateurs, les motiver et assurer leur cohésion. Tels sont les devoirs d’un auto-entrepreneur chef d’entreprise. Au final, aucun domaine ne peut se réclamer du monopole de l’auto-entreprenariat, puisqu’il n’y a pas de qualification ni de diplôme particulier qui donne l’accès au statut d’auto-entrepreneur. C’est un statut auquel peut accéder n’importe quelle personne exerçant une activité légale et officielle.

etudiant-et-devenir

Artisanat

artisan-auto-entrepreneur

L’artisanat est un secteur très dynamique, qui représente à lui tout seul près du quart de l’économie Française. Il regroupe plus de 250 métiers différents, et forme chaque année des centaines de jeunes, motivés et entreprenants, qui participent à produire les énormes chiffres d’affaires qu’on attribue à ce secteur d’activité. Alors on ne peut qu’accorder encore plus de considération au maçon, au plombier, au coiffeur, au tailleur, au sculpteur, au boucher, au pâtissier, et à tous leurs collègues artisans qui chaque jour offrent leur service, participant à rendre la vie plus agréable.
En réalité, les métiers de l’artisanat sont scindés en quatre grands groupes que sont l’alimentation, la production, les services et le bâtiment. Et pour l’un ou l’autre de ces secteurs, la plupart des artisans le sont devenus par apprentissage, auprès d’un maître-artisan. Certains sont plutôt passés par un cursus d’études supérieurs (Bac +3 ou Bac +6) au sein d’instituts spécialisés. Autant est-il que l’artisan débutant peut s’attendre à gagner un salaire conséquent, qui pourrait varier selon l’entreprise et son niveau d’expertise.
Après, la demande est toujours forte, et l’artisan a de bonnes opportunités pour élargir ses horizons et peut très bien s’exporter dans le cadre de ses activités, partout où le besoin se fait. Ce, en comptant sur des compétences linguistiques et d’adaptation. Un artisan au statut d’auto-entrepreneur peut créer ou reprendre une structure, au sein de laquelle, avec des collaborateurs (pas plus de 10 en moyenne) il exercera son art.

Les professions libérales

auto-entrepreneur-profession-liberale

Sont qualifiées de libérales, les professions qui font intervenir les capacités intellectuelles et de conception du travailleur, qui la plupart du temps opère directement sur son client. Généralement regroupé en deux catégories. D’un côté les professions réglementées (médecin, avocat, notaire, psychologue, géomètre, agent d’assurance…) qui s’exercent sous le contrôle d’une haute instance ou d’un ordre avec comme condition l’obtention de diplômes particulier amenant souvent à de longs parcours d’études supérieures. Et de l’autre les professions non réglementées (archéologue, sportif professionnel, programmeur, chercheur, inventeur, spéléologue…) où le pratiquant n’exerce que sous sa propre responsabilité. Dans l’un ou l’autre des cas, les profils recherchés offrent assez de possibilités.

Commerce

auto-entrepreneur-commerce

Le commerce joue un rôle considérable dans le maintien de l’équilibre économique de chaque pays. Travailler dans ce domaine demande d’être une personne alerte, qui a le contact facile et sait jauger les gens. Sa pratique de bonnes capacités d’adaptation ainsi qu’une connaissance acceptables des langues dominantes comme l’anglais ou le chinois. On peut être diplômé d’une école de commerce ou de licence en économie, commerce, gestion, en 3 à 5 ans de d’études, en partant d’un niveau Bac.
Parmi les métiers du commerce, on retrouve celui d’agent commercial, technico-commercial, responsable marketing et bien d’autres encore. Tous sont assez rémunérés pour permettre un niveau de vie respectable.

Prestation de service

auto-entrepreneur-prestation-de-service

On entend par prestation de service un ensemble de métiers qui consistent à user de compétence particulière afin de satisfaire au besoin du client. Le prestataire de service dans l’exercice de son métier doit faire preuve de dynamisme et de professionnalisme, en veillant à constamment améliorer la qualité desdites prestations. Il jouit d’une grande liberté, et n’est soumis à aucune subordination pour travailler.
Dans ce vaste domaine trois groupes peuvent être distingués : les activités concernant le commerce (formateur, consultant…), celles qui sont en rapport avec les activités libérales (restaurateur, agent immobilier, entrepreneur du spectacle) et enfin celles qui concernent les activités artisanales (ramoneur, coiffeur, fleuriste). Le prestataire de service peut avoir suivi une formation dans un parcours licence ou master, ou simplement avoir reçu les enseignements d’un maître dans le domaine, sous forme d’un apprentissage. Les salaires dans ce domaine dépendent surtout du métier et peuvent varier en fonction de plusieurs critères. Mais dans tous les cas, le prestataire de service n’en reste pas moins une personne recherchée, dont l’activité permet une certaine mobilité et dont les modalités de travail sont assez flexibles.
.

Restauration

auto-entrepreneur-restauration

Contrairement à ce que vous pourriez penser, la restauration ne concerne pas uniquement les métiers de bouche. Elle englobe également tous ceux qui concernent le service, l’hébergement et le divertissement des clients. Généralement associé à l’hôtellerie, la restauration forme et recrute chaque année plus de 100.000 personnes. Néanmoins près de 15% des offres d’emplois demeurent sans réponse. La demande y est très forte, et les profils recherchés varient beaucoup. C’est un métier qui offre une mobilité intéressante, du fait de la présence de sites un peu partout. Et exercer dans l’hôtellerie-restauration demande un contact régulier avec la clientèle, donc les qualités d’écoute et de courtoisie sont certainement de mise. Du portier, au serveur, en passant par le commis de cuisine ou alors le responsable de restauration, chaque acteur de la machinerie joue un rôle capital, dont la qualité d’exécution impacte indéniablement l’impression finale qu’en gardent les clients.

Service à la personne

Domaine dont la promotion n’est pas aussi répandue que ça, le service à la personne regroupe les métiers qui sont la plupart du temps réalisés à domicile chez un particulier et dont la finalité est toujours de lui alléger certaines tâches et lui rendre la vie facile en gros. On distingue trois grandes familles de ces métiers : la santé, la petite enfance, et les Personnes âgées et/ou dépendantes. Ainsi donc auxiliaires de puériculture, aides-soignants, ou encore assistantes maternelles comptent parmi les acteurs de ce domaine assez particulier. Particulier au sens où il requiert extrêmement de motivation, de patience, de disponibilité, savoir faire preuve de maîtrise de soi, et avoir un sens poussé un sens des responsabilités. Ah oui ! Ça fait beaucoup vous devez penser. Mais tout cela est compréhensible quand vous appréhendez que ces services sont destinés à des personnes en état de faiblesse, de fatigue, ou d’impotence partielle voire totale, incapables dans la plupart des cas de se prendre en charge tout seul. Ils nécessitent à ce titre une attention particulière et continue, pour éviter tout désagrément. Pour avoir les aptitudes requises afin d’exercer dans ce domaine plusieurs possibilités s’offrent à vous. Il existe des modules de formations professionnelles accessibles au niveau local et régional. Ou alors préféreriez-vous passer par une formation validée par un diplôme professionnel de niveau V. Toutefois il existe également des formations spécialisées à l’instar du CAP Assistant technique en milieux familial et collectif ou le Bac Pro accompagnement, soins et service à la personne. Les choix sont multiples, et dépendent des objectifs et des préférences de chacun. Sur le long terme, une personne pratiquant le service à la personne peut accéder au poste d’auxiliaire de vie sociale ou même de technicien de l'intervention sociale et familiale. Particuliers et entreprises ne manquent pas d’avoir besoin de ces services donc du côté de la demande, la question ne se pose pas trop. Quoiqu’il en soit, toutes ces peines ne sont pas vaines, ces métiers bénéficient d’une rémunération correcte.

Domaine dont la promotion n’est pas aussi répandue que ça, le service à la personne regroupe les métiers qui sont la plupart du temps réalisés à domicile chez un particulier et dont la finalité est toujours de lui alléger certaines tâches et lui rendre la vie facile en gros. On distingue trois grandes familles de ces métiers : la santé, la petite enfance, et les Personnes âgées et/ou dépendantes. Ainsi donc auxiliaires de puériculture, aides-soignants, ou encore assistantes maternelles comptent parmi les acteurs de ce domaine assez particulier.
Particulier au sens où il requiert extrêmement de motivation, de patience, de disponibilité, savoir faire preuve de maîtrise de soi, et avoir un sens poussé un sens des responsabilités. Ah oui ! Ça fait beaucoup vous devez penser. Mais tout cela est compréhensible quand vous appréhendez que ces services sont destinés à des personnes en état de faiblesse, de fatigue, ou d’impotence partielle voire totale, incapables dans la plupart des cas de se prendre en charge tout seul. Ils nécessitent à ce titre une attention particulière et continue, pour éviter tout désagrément.
Pour avoir les aptitudes requises afin d’exercer dans ce domaine plusieurs possibilités s’offrent à vous. Il existe des modules de formations professionnelles accessibles au niveau local et régional. Ou alors préféreriez-vous passer par une formation validée par un diplôme professionnel de niveau V. Toutefois il existe également des formations spécialisées à l’instar du CAP Assistant technique en milieux familial et collectif ou le Bac Pro accompagnement, soins et service à la personne. Les choix sont multiples, et dépendent des objectifs et des préférences de chacun.
Sur le long terme, une personne pratiquant le service à la personne peut accéder au poste d’auxiliaire de vie sociale ou même de technicien de l’intervention sociale et familiale. Particuliers et entreprises ne manquent pas d’avoir besoin de ces services donc du côté de la demande, la question ne se pose pas trop. Quoiqu’il en soit, toutes ces peines ne sont pas vaines, ces métiers bénéficient d’une rémunération correcte.

Nos services

Devenez expert de votre métier

Retrouvez toutes les informations essentiels sur chaque métier avant de lancer votre auto entreprise.

Les missions

Le salaire

Les débouchés

Inscription de statut d'auto entrepreneur

Combien on peut gagner en auto entrepreneur ?

La réponse à cette question est : « ça dépend ». Le statut d’auto-entrepreneur englobe une grande multitude de métiers différents qui concernent des domaines bien définis. Beaucoup de facteurs entrent en jeu dans la définition des différents salaires, à savoir : les diplômes et formations, les conditions de travail et les possibilités d’évolution, l’expérience de l’auto-entrepreneur. Mais statistiquement, une personne travaillant à son propre compte peut gagner des salaires mensuels allant de 1200 à 16000€ bruts. Encore une fois, plusieurs critères entrent en jeu et il faut savoir également que ces salaires ne sont pas toujours figés, ils peuvent évoluer si les conditions s’y prêtent.

Nos experts vous donnent tous les conseils pour en savoir plus sur le métier qui vous intéresse

professionnels

métiers référencés

étudiants satisfaits

Comment devenir et s’inscrire en auto entrepreneur?

L’entreprenariat est de plus en plus décrit comme étant LE meilleur moyen pour devenir indépendant financièrement. On peut même devenir auto entrepreneur sans diplôme et sans qualification. Chose qui n’est pas fausse, quand on considère qu’aucun des hommes les plus riches, et influents de la planète n’est un salarié, c’est un fait ! Alors n’allez pas croire non plus qu’il faille tout de suite démissionner et se lancer dans l’aventure. Malheureusement le secteur de l’entreprenariat ne fonctionne pas comme s’il fallait juste claquer des doigts pour avoir tout ce que vous désirez. Pour ceux qui en ont besoin, vous devez d’abord acquérir les certifications ou diplômes nécessaires. Ensuite vous allez étape par étape travailler à concrétiser les idées innovantes que vous avez en tête.
C’est pourquoi, pour devenir auto entrepreneur, cela demande du temps, les bons outils, des collaborateurs motivés, et bien sûr du financement. C’est souvent ce dernier point qui bloque de nombreux entrepreneurs ambitieux à leurs débuts et les empêche d’aller plus loin. Cependant, il y a dans chaque pays, des institutions ou des associations qui œuvrent chaque jour afin de soutenir les initiatives et encourager l’entreprenariat. Donc il vous revient de faire les recherches adéquates, et de mettre au point un projet solide et convaincant, qui puisse vous ouvrir des portes et vous pousser plus vite dans l’accomplissement de celui-ci.

Contactez-nous

Copyright @2021